Accueil > L'E-commerce selon Isotools > Couplage de l'ERP au site > Yourcegid Retail CBR
 

Yourcegid Retail CBR

Préparer l'importation des documents numériques

Dans votre boutique, les documents numériques correspondent à tous les éléments illustratifs et documentaires pouvant être associés :

  • Aux articles,

  • Aux rayons,

  • Aux références d’articles.

L'affichage de l'ensemble des documents n'est pas automatique dans votre boutique. Seules les illustrations principales sont prévues nativement. Pour les usages annexes de documents, il est nécessaire de les prévoir dans la charte graphique de la boutique. Prévoir l’utilisation des documents donne la manière dont ils doivent s’afficher et les interactions qui y sont liées. En revanche, quel que soit le document, le nom qu'il a aura une grande importance quand à l'endroit où il apparaîtra dans le site. Ce nom ne pourra donc pas être modifié par la suite sans une évolution de la charte graphique.

Par exemple : si vous voulez afficher un fichier PDF, cela doit être prévu dans la charte graphique. En effet, un document PDF doit avoir un bouton permettant de le visualiser ou de le télécharger. Ce bouton aura peut-être un rendu spécifique.

Document principal et Usage de documents

Dans votre boutique, il est important de distinguer précisément les documents en fonction de leur utilisation, avant toute configuration du site. De cette distinction sera en effet déduit les divers éléments à configurer dans la boutique et la façon de positionner et nommer vos fichiers documents dans les répertoires d’importation.

Identification des documents

Afin d’identifier les documents, nous vous proposons d’utiliser l’exemple d’une présentation de fiche article dans une boutique :

 

Fiche article pour exemple

 

Dans cet exemple, nous sommes sur la fiche d'un article poussette. Cet article se décline en 4 couleurs. La couleur constituant une « dimension » de l’article, il existe donc 4 références différentes de cet article :

  • la rouge (ici appelée rouge intense),

  • la rose,

  • la verte,

  • la bleue.

 

A noter !nous avons pris ici l'exemple de poussette. Il est à noter que certains types d'article tel que par exemple les vêtements peuvent avoir plusieurs dimensions associées. Ainsi, le nombre de références peut augmenter par l'utilisation d'une autre dimension qui, dans le cas des vêtements, pourrait être la taille. Si on imagine un article Pull existant en 3 couleurs et 4 tailles différentes - chaque taille étant disponible dans l'une des 3 couleurs - on obtiendra alors 12 références de l'article Pull.

Vous aurez donc compris qu’une référence n’est autre qu’un article « dimensionné » (il peut y avoir jusqu’à 5 dimensions par article - variable selon l'ERP source).

 

Dans l’illustration ci-dessus, les zones en surbrillance jaunes indiquent des documents numériques importées dans le site tels que :

  1. Photo principale de la référence (il s’agit de l’article dans une de ses dimensions soit ici, la référence rouge de la poussette)

  2. Vignettes secondaires de  la référence

  3. Document PDF de description technique de l’article

  4. Photos indicateurs des couleurs (plus précisément, la photo de la référence sélectionnée)

Pour configurer l’importation de ces documents, il est intéressant de distinguer le document principal (1 et 4) des documents secondaires (2 et 3). En effet, si l’importation du premier ne requiert pas de configuration supplémentaire, en revanche l’importation des seconds nécessite la déclaration d’usages de documents dans la boutique.

 

A noter !l'exemple ci dessus présente le cas d'un article ayant une seule dimension dont les valeurs ont un impact sur l'illustration (la couleur). Il existe d'autres cas possibles tels que :

  • un article n'ayant pas de dimension. Dans ce cas, on utilisera uniquement l'illustration principale de l'article puisqu'il n'y a alors qu'une seule référence.

  • un article ayant une dimension dont les valeurs n'impactent pas l'illustration tel que par exemple une pompe à vélo (que l'on voit dans les articles liés de l'illustration). Pour cette dernière, on pourrait avoir la dimension taille ayant 3 valeurs différentes mais la pompe, quel que soit sa taille serait de couleur noir. Dans ce cas, il ne sera pas nécessaire d'avoir 3 illustrations différentes pour chaque taille de pompe mais une seule et là, la photo principale de l'article suffira.

  • un article ayant plusieurs dimensions et dont seules les valeurs de l'une d'elle impactent l'illustration. Dans l'exemple du Pull, il y a 3 couleurs et 4 tailles. Pour ce dernier, la taille n'a pas d'impact sur l'illustration. Le nombre totale d'illustration sera alors de 3, une par couleur. Dans ce dernier cas, on utilisera alors les groupes de références tel que nous l'évoquerons plus loin dans cette page.

Quelle est la configuration de la boutique correspondante ?

La configuration de la boutique nécessaire pour l’importation de ces documents numériques sera la suivante dans le site en édition :

 

Exemple de configuration de la boutique

 

Explications :

  1. Photo principale de la référence : il s’agit de la photo illustrant l’une des références de la poussette (ici la rouge). Dans le cas ou chaque référence ne dispose pas d’une image,l'image de l'article ou une image par défaut associée à l’article sera utilisée. Dans cet exemple, chaque référence aura sa propre photo.
    Comment est-elle arrivée dans le site ?
    Cette image (comme toutes celles des références) a été importée depuis le sous-répertoire Ressources > references indiqué lorsqu’on configure la source de données de la boutique (figure de l’assistant ci-dessus). La sélection de cette photo comme image par défaut de la fiche article repose ensuite sur l’utilisation d’un script prévu et intégré dans le décor.

  2. Vignettes secondaires de la référence : elles montrent la référence sous diverses prises de vue. Les vignettes changent donc selon la référence affichée (vignettes dans la couleur de la référence courante). Ce type de documents est dit secondaire.
    Comment sont-elles arrivées dans le site ?
    Pour les importer et les positionner ainsi :
    - d’une part, une zone d’affichage des vignettes a été indiquée dans le décor,
    - d’autre part, un Usage de documents associé aux références a été déclaré dans la configuration de la boutique. Il a été prévu pour avoir jusqu’à 3 documents maximum.
    La zone et l’usage de document ont le même nom pour que les images soient positionnées au bon endroit dans la fiche.

  3. Document PDF : il s’agit là aussi d’un document secondaire mais ayant la particularité d’être valable pour toutes les références de l’article.
    Comment est-il arrivé dans le site ?
    Comme pour les vignettes, une zone d’affichage a été indiquée dans le décor. En revanche, on a déclaré un Usage de documents associé à l’article dans la configuration de la boutique, le document étant utilisé pour toutes les références de l’article. Il a été prévu de limiter le nombre de document dans cette zone à 1.

  4. Photos indicateurs des couleurs : ces vignettes correspondent à la photo principale de chaque référence de l’article.
    Comment sont-elles arrivées dans le site ?
    Ces vignettes indicatrices de couleurs sont obtenues à l’aide d’un script intégré au décor et chargé de les redimensionner. Aucune configuration particulière n’est requise dans le site puisque ces images sont déjà importées pour illustrer la photo principale de la fiche article.

Types de documents supportés

Dans votre site, vous pouvez utiliser des documents tels que :

  • Images (telles que par exemple l’image principale, des vignettes de visualisation, des images liées, des présentations graphiques supplémentaires, etc.)

  • Vidéos

  • Flash (tel que par exemple, une présentation 3D, une publicité, une présentation animée, etc.)

  • PDF (tel que par exemple, une notice d’utilisation, une description plus complète, des documents juridiques, etc.)

  • ...

Préparation des documents

Pour que vos documents soient importés dans la boutique et associés au bon article, rayon ou référence, il est nécessaire :

  1. de configurer l’arborescence des répertoires d’importation

  2. de nommer chaque document finement afin de l’associer au bon article, rayon ou référence du site.

 

A noter !cette configuration peut-être optionnelle lorsque votre ERP est de type Sage 100. En effet, ce dernier peut gérer lui-même ses fichiers multimédia. Toutefois, il ne contiendra jamais d'images pour les rayons  puisqu'il n'a pas d'objets rayons. Dans ce cas, il est nécessaire d'appliquer la configuration standard.

Définition de l’arborescence des répertoires

Pour que la synchronisation soit capable d’associer les bons documents aux bons éléments (article, rayon ou référence), il est nécessaire de les organiser suivant une arborescence précise de répertoire.

Nous vous conseillons de positionner tous les répertoires de documents dans un répertoire racine « ressources ». Il contiendra les sous-répertoires suivants :

 

Sous-répertoire

Contenu attendu

products

Images principales des articles

references

Images principales des références d’articles

productHierarchies

Images principales des rayons

groups

Images des références groupées

 

Le groupe de références a un intérêt certain dans la gestion des documents puisqu’il permet de ne plus gérer chacunes des images par référence mais d’utiliser des images communes lorsque c’est possible (c.-à-d. quand l’article a une ou plusieurs dimensions ne modifiant pas l’apparence de la référence).

Exemple :
1 pull ayant 3 tailles et 3 couleurs aura donc 9 références. Avec le groupe de références, vous n’aurez qu’à générer 3 images : la taille n’étant pas un élément variable visible sur une image, vous n’aurez alors qu’à faire les images montrant les 3 couleurs de ce pull.

Vous savez maintenant quelle sera l’arborescence des documents principaux. Si vous utilisez des usages de documents (pour les articles, les rayons ou les références), les documents à importer devront alors être stockés dans un sous répertoire par usage de documents.

 

En reprenant notre exemple qui utilise deux usages de documents :

  1. usage de documents « vignette » pour les références : vignettes supplémentaires pour illustrer de nouvelles prises de vues de la référence consultée.

  2. usage de documents « PDF » pour les articles : un seul PDF utilisé par toutes les fiches article.

L’arborescence sera alors enrichie des sous-répertoires suivants dont le nom sera communiqué par l’intégrateur du décor :

 

Hiérarchie des ressources

 

  • « products » s’enrichit du sous-répertoire « PDF »,

  • « references » s’enrichit du sous-répertoire « vignette ».

 

Chacun contiendra :

 

Sous-répertoire

Contenu attendu

PDF

Images et documents secondaires des articles

vignette

Images et documents secondaires des références d’articles

 

Une fois cette arborescence configurée, vous devez nommer précisément chaque document à importer dans le site afin que l’association des images aux fiches correspondantes (article, rayon ou référence) se fasse correctement.

Règle de nommage des documents

Pour une bonne synchronisation des documents dans la boutique dynamique, une règle de nommage doit s’appliquer aux noms des fichiers.

Typiquement, la syntaxe à utiliser sera la suivante, selon le répertoire dans lequel sera placé le document :

 

 

Sous répertoire

Règle de nommage

products

[Code Ref ERP].[extension fichier]

references

[Code Ref ERP].[extension fichier]

productHierarchies

[Code Ref ERP].[extension fichier]

[NomUsage]
(un pour chaque usage déclaré hormis les groupes dont la règle de nommage est spécifique)

[Code Ref ERP]_[NomUsage]_[Rang].[ext]

groups

[Code Ref ERP]_[Code_dimension1].[ext]

[NomUsageGroup]
(uniquement pour les sous répertoires des groupes de références)

[Code Ref ERP]_[Code_dimension1]_[NomUsage]_[Rang].[ext]

 

A noter !pour les connecteurs Sage et Yourcegid, vous pouvez également ajouter un préfixe ou un suffixe mais dans la majorité des cas, il ne sera pas nécessaire d'y procéder.

 

Remarque :

  • Si le CodeRefERP contient un caractère espace ou non accepté dans un nom de fichier, il est interprété comme le caractère « _ ».

  • Le nom d’usage ne doit pas contenir de caractères illicites.

  • La partie _<Rang> dans la règle de nommage des fichiers d’usages est facultative si on a autorisé qu’un seul fichier pour l’usage. Sinon, sa valeur commence à 0.

 

Nommage des fichiers ressources

 

Détails des fichiers par répertoire :

  • products : le document est la photo de l’article. Son nom reprend donc le code ref ERP de l’article (dans notre exemple, cette image ne sera pas utilisée).

  • PDF : l’usage de documents PDF n’ayant qu’un document maximum, le fichier n’a pas de rang. Son nom inclut le code ref ERP mais aussi le nom de l’usage de documents (qui est aussi celui du répertoire).

  • references : les noms des documents reprennent le code ref ERP de chaque référence.

  • vignette : les noms des documents reprennent le code ref ERP de chaque référence suivi du nom de l’usage suivi du rang puisque cet usage accepte jusqu’à 3 documents maximum (seules les images de la référence rouge sont présentes dans l’illustration ci-dessus, celles des autres références devront évidemment s’y trouver également).

Comment trouver le code RefERP ?

Comme son nom l’indique, ce code est fourni par l’ERP. Cependant, selon l’ERP et le type de données, il n’est pas forcément évident de trouver directement l’information désirée.

Pour rappel, le modèle de données « Isotools » gère une arborescence de rayons où chaque rayon peut avoir sa liste (éventuellement vide) d’articles et chaque article a au moins une référence.

Boutique Isotools (IsoShop)

Selon l'utilisation de la base IsoShop, le code REf ERP se construit de façon différente.

Si la base est utilisée comme base pivot, les colonnes permettant de construire les codes Ref ERP selon le type d'objet sont les suivantes :

  • Article : dans la table gshp_product, le code Ref ERP est issu de la colonne Code,

  • Référence : dans la table gshp_reference, le code Ref ERP est issu de la colonne Code,

  • Rayon : dans la table gshp_productHierarchy, le code Ref ERP est issu de la colonne synchroKey.

 

Si la base est utilisée comme source externe, le code Ref ERP  sera celui issu du champ spécifié dans l'assistant lors de la configuration de la source complémentaire (Configuration de la boutique dynamique).

Boutique Yourcegid Negoce et Yourcegid Retail CBR

Dans le cadre d’un ERP « Cegid », il faut savoir que nos trois types de données (rayon, article et référence) sont créés uniquement à partir de la description d’articles. Cette dernière contient les informations suivantes :

  • GA_STATUTART

  • GA_CODEARTICLE

  • GA_ARTICLE

  • GA_FAMILLENIV(x)

  • GA2_FAMILLENIV(x)

Les statuts possibles d'un article dans Yourcegid sont : UNI (unique), GEN (générique) et DIM (dimensionné).

 

Pour simplifier l'explication :

  • Un article « Cegid » unique crée un article « Isotools » de code ERP GA_CODEARTICLE et une référence « Isotools » de code ERP GA_ARTICLE

  • Un article « Cegid » générique crée un article « Isotools » de code ERP GA_CODEARTICLE (à condition que des articles dimensions lui soient attachés)

  • Un article « Cegid » dimensionné (rattaché à un article générique) crée une référence de code ERP GA_ARTICLE

  • Le code ERP d’un rayon est la concaténation des codes des « Famille de niveau x », choisies dans l’assistant de configuration de la boutique, par niveau d’arborescence. Le séparateur utilisé est le caractère /

 

Attention !il s’agit ci-dessus des codes insérés dans la base. Concernant les fichiers, il ne faut pas oublier les règles de nommage qui s’appliquent alors (par exemple, le caractère / est remplacé par _)

Boutique Sage 100

Pour la boutique Sage 100, la construction du code Ref ERP se construit de la façon suivante selon l'objet :

  • Pour les articles, dans la table F_ARTICLE, le code est issu de la colonne AR_Ref.

  • Pour les références, dans la table F_ARTENUMREF, le code est issu de la colonne AE_Ref.

  • Pour les rayons, il existe plusieurs possibilités :

    • concaténation des données de la table F_ARTICLE

    • catalogue associé aux articles : F_CATALOG.CL_No

    • catalogue associé aux familles d'articles : F_CATALOG_CL_No

    • Source externe qui doit contenir les tables gshp_productHierarchy et gshp_product. On prendra alors le code dans la colonne SynchroKey de la table gshp_productHierarchy.

Pour : Isotools Studio X8

Publiée le 04/01/2012 | ID : KB_2011BTQ_DOC

>> Evaluez cette documentation

Image Captcha